• Logements d'insertion à Petit-Rosières

    Les logements d’insertion de la chaussée de Namur,  un dossier qui a vu le jour dans la législature précédente. Il s’agit des premiers logements sociaux publics de Ramillies soit huit appartements. Un projet intéressant, mais près de 5 ans après l’achat de cette maison à transformer, les logements ne sont pas encore habitables. Pourquoi ? Par manque de suivi des travaux, qui mène à des erreurs et des retards dans le chantier.  A l’époque du vote des plans, nous avions interpellé la majorité concernant  l’aménagement des abords : qu’en était-il des jardins, places pour les vélos, parkings, … ? Il nous avait été répondu que ce serait envisagé en temps utile…Qu’en est-il aujourd’hui ? Les logements ne peuvent être habités parce que les abords ne sont pas terminés. Et quiconque passe régulièrement devant le chantier ne peut que faire le triste constat que rien n’avance depuis des mois.

    Notons aussi que des logements d’insertion font partie d’une politique sociale. Il doit y avoir un suivi régulier des locataires et  la durée d’occupation des appartements est limitée. A Ramillies, on ne sait encore rien de la façon dont ces logements seront gérés !


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :